Tempeh – un produit de fermentation essentiel sur le plan nutritionnel

Posted on 3 min read

Un régime végétalien présente des avantages et des inconvénients. Il a été scientifiquement prouvé que la consommation excessive de viande rouge peut provoquer une accumulation de cellules cancéreuses.

La réduction de viande dans l’alimentation quotidienne est considérée comme une mesure positive pour une vie plus longue et plus saine.

Et pourtant, les protéines animales sont riches en acides aminés vitaux. Ils sont absents de la plupart des produits d’origine végétale.

Maintenant, voici le tempeh. Ce produit est à la fois nutritif et contient des protéines végétales coupe-faim similaires à celles de la viande. En tant que tel, il constitue une rare exception, tout comme le tofu et certains autres produits fermentés à base de soja.

De quoi est fait le tempeh ?

Le tempeh est originaire d’Indonésie. Il est fait de graines de soja fermentées, pressées en briques pour faciliter son utilisation et son transport.

Les bactéries lient les graines de soja bouillies (et d’autres légumineuses et le blé, si ajouté) ensemble. Il a un goût légèrement noisette et fromage qui, lorsqu’il est mariné, absorbe parfaitement les saveurs.

Le tempeh peut être consommé cru, mais sa saveur est considérablement renforcée lorsqu’il est cuit à la vapeur, cuit à l’eau ou sauté après avoir été mariné.

Ajouter des cubes de tempeh cuit à un plat, une salade ou un plat d’accompagnement.

Aujourd’hui le tempeh est largement disponible

Tu peux trouver du tempeh dans les rayons d’aliments sains et végétaliens de la plupart des épiceries. Il se trouvera très probablement à côté du tofu.

Mais le plus simple est sans doute de l’acheter chez Farmy ! Le tempeh peut également être fabriqué à la maison. Il suffit d’utiliser un ferment spécial pour le tempeh. Il s’agit d’un champignon qui contient la bactérie Rhizopus.

Prépare ton propre tempeh maison

Faire tremper 400 g de fèves de soja pendant une nuit. Égoutter les fèves et jeter le liquide. Rincer les haricots dans l’eau.

À ce stade, il est possible de décortiquer les fèves en frottant délicatement l’enveloppe ramollie avec les doigts. En décortiquant les fèves de soja, on obtient un résultat très proche du tempeh acheté en magasin.

Toutefois, le fait de sauter cette étape n’affectera pas trop le résultat. Le tempeh sera toujours parfait, avec ou sans la peau.

Faire bouillir les graines de soja à feu moyen. Cela peut prendre jusqu’à 1 heure ou plus jusqu’à ce que les haricots atteignent le degré de cuisson souhaité. Une fois qu’ils sont presque cuits, ajouter 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme et terminer la cuisson. Cela crée un pH acide favorable au développement des bactéries.

Égoutter l’eau et remettre la casserole sur la cuisinière pour faire évaporer les restes de liquide. Laisser refroidir les haricots à 35° C. Saupoudrer 1 cuillère à café de ferment de tempeh et remuer pour enrober uniformément les haricots de soja.

Pour faire une brique de tempeh, utiliser un sac à fermeture zip. À l’aide d’une brochette, percer 15 à 20 trous dans le sac. Cela permettra au mélange de bactéries de “respirer”. Remplir le sac avec les graines de soja et former une galette de forme rectangulaire. Plier le sac si nécessaire.

Traditionnellement, les Indonésiens utilisent des feuilles de palmier pour envelopper les graines de soja pour le tempeh. Si tu peux te procurer ces feuilles sur un marché asiatique, n’hésite pas à les utiliser. Les feuilles de palmier n’ont pas besoin d’être perforées car elles laissent naturellement passer l’oxygène. C’est important pour la croissance des bactéries.

Placer le sac à fermeture éclair entre deux planches à découper lourdes. Puis le transférer dans un four dont seule la lumière est allumée pendant 12 heures. La meilleure température pour la fermentation se situe entre 29-32° C. Si possible, utiliser un incubateur.

Retirer le sac du four ou de l’incubateur. Le laisser dans un endroit chaud pour que le processus de fermentation se termine. Cela peut prendre jusqu’à 48 heures.

Le tempeh est prêt ! La brique doit être d’un blanc éclatant, et les haricots bien liés entre eux. La conserver au réfrigérateur pendant une semaine ou la congeler jusqu’à 3 mois.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

nineteen + sixteen =

No Comments Yet.