Les bienfaits et les dangers du café – faut-il arrêter ?

Posted on 3 min read

S’il existe une boisson controversée, c’est bien le café.

Dans cet article, je vous propose de nous plonger dans une tasse de café pour savoir quels sont les vrais risques mais aussi les bienfaits de cette boisson. Parce qu’on y trouve tant l’un que l’autre.

Les bienfaits du café

Nous buvons du café ainsi que d’autres boissons énergisantes avant tout pour l’effet stimulant de la caféine.

Différentes études ont démontré que la caféine améliore plusieurs fonctions du cerveau, comme notre mémoire, nos humeurs et le temps de réaction du cerveau.

D’une manière générale, nos capacités cognitives sont « boostées » par la caféine, à tel point que la consommation de café est associée à un risque plus faible de développer les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et même la dépression.

Il est par ailleurs établi que la caféine agit directement sur notre métabolisme. Elle augmenterait notre dépense métabolique de 3 à 11% et nos performances sportives d’environ 10%. Je précise tout de suite que les effets sont généralement de courte durée et qu’un phénomène d’accoutumance se développe rapidement. Avec lui, les effets sont moins prononcés quand la consommation devient régulière.

Le café pourrait même être l’un des éléments les plus sains de notre alimentation occidentale. En effet, la plupart d’entre nous ne mange pas les cinq fruits et légumes quotidiens et nous recevons alors davantage d’antioxydants du café que des fruits et légumes !

Les dangers du café

Dans un souci d’impartialité, je dois aussi vous parler des dangers liés à la consommation de café.

La consommation du café, sans qu’elle soit excessive, peut causer des palpitations, des troubles du sommeil, ou une augmentation de la pression artérielle.

Un autre effet indésirable du café est l’accoutumance. Quand on consomme du café régulièrement, on développe une tolérance et les effets stimulants s’estompent progressivement.

Il faut savoir qu’un phénomène d’accoutumance apparaît après seulement trois jour de consommation et avec une dose aussi faible que 100 mg par jour, ce qui correspond à environ une tasse.

Mais l’inconvénient principal du café est son impact sur l’absorption du fer. Une tasse de café prise à proximité du repas en réduit significativement l’absorption. Afin d’optimiser l’assimilation de ce nutriment, il est ainsi recommandé d’éviter de boire du café à moins d’une heure de votre repas.

La dose recommandée

Il est généralement recommandé, pour un adulte, de ne pas dépasser le seuil de 400 mg de caféine par jour, ce qui équivaut à environ 4 tasses de café.

Si vous avez l’habitude de boire des boissons énergisantes ou du thé, il faut bien entendu en tenir compte. Le chocolat noir peut aussi être une source de caféine non négligeable lorsqu’il est consommé en grande quantité (57 mg de caféine pour 100 g de chocolat…). Plus sérieusement, de nombreux compléments alimentaires, tels que les brûleurs de graisse et les produits pour les sportifs, contiennent de la caféine.

Tout ça pour vous dire que le café n’est pas la seule source de caféine et qu’il faut donc rester vigilant à ne pas dépasser le seuil de 400 mg par jour.

En conclusion

Voici mes 3 conseils pour profiter d’une bonne tasse de café sans mauvaise conscience :

#1 Ne pas ajouter de sucre ni de crème.

#2 Boire votre café en dehors des repas (attendre au moins 1h avant ou après avoir mangé).

#3 Limiter sa consommation à 4 tasses par jour au maximum et ne pas en boire tous les jours.

Personnellement, j’ai décidé de réduire considérablement ma consommation de café qui était devenue quelque peu excessive avec le temps. J’ai d’ailleurs partagé cette expérience en direct dans une vidéo YouTube.

Cet article vous est proposé par Petit Criquet Healthy, votre nutritionniste diplômée à Lausanne. Retrouvez-moi sur son site www.petitcriquethealthy.com

Photo by Nathan Dumlao on Unsplash

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × three =

No Comments Yet.