Flower Power !

Posted on 5 min read

Flower Power

Mangez des fleurs!

J’adore voir la tête de mes invités quand il y a des fleurs dans leurs assiettes. Il y a le précautionneux qui refait le bouquet sur le bord de l’assiette. La courageuse (à moitié) qui a peur de se faire mordre la langue par un pistil mais qui essaie quand même. Le rationnel qui se dit qu’elles seraient mieux dans un vase et pour finir celui qui pensait que c’était une vieille feuille d’épinard (ben oui elle était jaune … voilà voilà).

On ne les met pas juste en décoration ou pour faire joli. Les fleurs fraîches ou séchées ont un pouvoir fou. Celui de susciter l’émerveillement, parfois la crainte et surtout la découverte de nouveaux horizons.

Les fleurs, c’est de l’émotion, de la beauté mais surtout du goût ! Toutes les fleurs ne vont pas avec tous les plats. Il y a comme partout des mariages divins et des autres qui sont plus dérangeants.

Sur certaines tables dans le monde, la fleur est un légume ou un fruit comme un autre. Elles poussent à profusion dans les jardins potager.

En Italie par exemple, il y a la fleur de courgette, véritable délice qui revient dans les assiettes quand les robes ressortent du placard.

On la mange frite ou garnie ou bien même (et c’est une merveille absolue) frite et farcie! Imaginez une enveloppe fine et croustillante qui lorsqu’on la croque, laisse échapper un délicieux filet lacté et salé… celui de la mozzarelle chaude et filante accompagné d’un filet d’anchois qui fait vriller les papilles. Succulent mélange terre-mer! Rien que d’y penser, je me revois sur une terrasse de la côte amalfitaine.

 ©Echaloteandco

Je vois que je vous aie mis l’eau à la bouche. Allez! Je vous emmène avec moi, allons ensemble découvrir ce monde fascinant et plein de saveurs. Mais n’oubliez pas, les fleurs comme les fines herbes, doivent être ajoutées aux plats à la dernière minute.

Commençons par celles qui sont sur le rebord de votre fenêtre et pour lesquelles, il suffit simplement de laisser du temps pour que les plantes fassent leur travail.

Comme la fleur d’ail ou de ciboulette. Cette magnifique boule violette que l’on peut saupoudrer partout où l’on mettrait de l’ail, donne un goût aillé et léger à vos plats. De la salade à la viande en passant par le poisson et les crustacées.

Il y a également sa cousine beaucoup plus explosive et sauvage la fleur de l’ail des ours et qui se caractérise par une couleur blanche magnifique.

Et finalement, toujours sur le rebord de votre fenêtre, la fleur d’oignon. Cette fleur ressemble à une délicate boule blanche composée de petits flocons. Utilisez ces dernières en touches si vous aimez rehausser vos plats avec ses saveurs.

Côté jardin, vous trouverez la fleur de bourrache avec sa couleur bleu/violet et son goût iodé frais. Elle se marie à la perfection avec le poisson. Soyez prudents car elle pique quand on la cueille et elle se fane très vite.

Mais les reines des couleurs qui illumineront vos assiettes sont les pensées et les violettes. La pensée qui a un goût légèrement salé et un peu poivré se cuisine particulièrement bien avec le chou, la carotte, le poisson et la viande blanche. Les violettes ayant des saveurs plutôt douces et fraîches, s’harmonisent parfaitement aux préparations sucrées et aux cocktails.

La rose quant à elle, si parfumée, se prête aux délices culinaires grâce notamment à ses pétales cristallisés qui font toujours sensation sur les gâteaux.

Et la simple marguerite et son goût légèrement amère s’associe à la perfection avec un plat sucré-salé.

Dans votre potager se cache aussi sans doute les fleurs de courgettes, si délicieusement mises en valeur dans la cuisine méridionale.

Sur nos chemins de campagne, si l’on prend le temps de lever les yeux un instant, il est souvent possible de trouver des fleurs de Sureau. Ces fleurs sont divines en beignet et font un sirop à tomber.

La camomille, le bleuet, la lavande, l’hibiscus, la fleur de safran, le soucis, les fleurs de fenouil, la tulipe, le lilas, les fleurs de pommier… Les fleurs se consomment depuis la nuit des temps comme tisane, herbes médicinales, boissons exquises, sirops, infusions. Je pourrais vous en parler des heures entières. Attention cependant, car même si les fleurs sont belles, fragiles et rendent nos assiettes tellement poétiques, il faut faire attention à certains points.

Avant d’en consommer, il est impératif de demander conseil à un professionnel pour vous assurer que les fleurs que vous désirez acheter soient comestibles et non traitées par des pesticides, ni aucun autre produit chimique. Vous les trouverez en épicerie fine ou chez Farmy.

Ne cueillez pas non plus des fleurs sur le bord de la route ou près d’une décharge ou d’un point de collecte (non, non, non !!!). En forêt ou dans les champs même topo, on reste vigilant. L’urine de renard c’est sympa mais moyen pour assaisonner le repas du dimanche. Et rien ne ressemble plus à l’ail des ours que le muguet, très toxique pour l’organisme. Toutes les fleurs ne sont pas comestibles !

De plus, il faut les utiliser avec parcimonie dans vos plats (donc pas de salades de fleurs pour remplacer le rampon) sinon vous allez passer un long moment sur le trône avec de forts troubles digestifs. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenu !

Les précautions à prendre ayant été rappelées et c’était important de le faire, laissez place à votre imagination et mangez des fleurs !

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

12 − 11 =

No Comments Yet.