Feuerzangenbowle et la Gemütlichkeit

Posted on 3 min read

C’est encore cette période de l’année où les gens, les boissons alcoolisées, le feu et les pains de sucre sont mélangés dans différentes combinaisons pour créer ce que certains d’entre nous pourraient appeler le Feuerzangenbowle. Certains préfèrent le vin chaud avec des épices. C’est une boisson très populaire qui apporte du réconfort, mais si vous avez besoin d’un peu plus de chaleur, dans tous les sens du terme, vous pouvez également choisir le “punch des pinces à feu” – c’est la traduction littérale de Feuerzangenbowle.

Il n’est pas rare que des boissons alcoolisées soit utilisées pour flamber avant d’être consommées, tant au bar que dans la cuisine. La flambée est un procédé de cuisson au cours duquel de l’alcool est versé dans la casserole chaude, provoquant ainsi des flammes. La crêpe Suzette, le steak Diane, le coq au vin ne sont que quelques plats bien connus qui utilisent cette méthode. Mais vous pouvez “mettre le feu” à presque tous les plats du fourneau. Vous devez juste être parfaitement conscients que cela peut provoquer un incendie et que votre plat a particulièrement besoin de ce punch alcoolisé. Dans les restaurants, bien sûr, les plats peuvent être flambés juste devant vous à table dans le cadre du spectacle. À ce propos, les barmans adorent “allumer” des cocktails. Du B52 et Bailey’s aux martinis, gorilles et lamborghinis flamboyants. Mais tout a commencé en 1862 avec Blue Blazer. Jerry Thomas a pris une boisson de Noël classique, le grog chaud, et l’a transformée en “torrent de feu liquide” en la versant d’une tasse à l’autre. Il y ajouta ensuite un peu de sucre et un zeste de citron.

Le Feuerzangenbowle est une boisson plus adaptée à la cuisine et peut être réalisée sans avoir besoin de compétences particulières pour que l’alcool prenne feu. Et c’est l’un de ses grands avantages. Un autre élément important dont vous auriez besoin pour préparer cette boisson est une fourchette. Il vous servire pour tenir un pain de sucre au-dessus du vin. Vous aurez besoin de 2 bouteilles (pour 10 services) chauffées doucement dans un grand pot avec le jus de 4 oranges et 1 citron, 3 bâtons de cannelle, 6 clous de girofle, 1 pincée de piment de la Jamaïque moulu, de gingembre et de cardamome. Versez le vin rouge dans des tasses résistantes à la chaleur. Trempez un morceau de sucre dans le rhum, placez-le sur la fourchette et allumez-le. Il s’enflammera immédiatement et commencera à fondre, en s’égouttant dans le vin. Vous pouvez ajouter du rhum au fur et à mesure. Enfin, lorsque le sucre a complètement brûlé, remuez le mélange et passez une bonne soirée !

Si vous souhaitez être 100 % authentique pour que personne ne puisse vous reprocher d’utiliser une fourchette au lieu d’une vraie Feuerzange, vous aurez besoin d’un équipement traditionnel : un bol de service avec une bougie en dessous et une pince à sucre. Tout cela peut être acheté en ligne sans problème. Faites chauffer votre vin comme mentionnée ci-dessus et transférez-le dans le bol – la flamme de la bougie maintiendra la boisson au chaud. Placez le pain de sucre (qui peut également être acheté en ligne) sur le support métallique, trempez-le dans le rhum, allumez-le et regardez-le fondre dans votre vin. Lorsque vous avez terminé, retirez la Feuerzange, remuez bien et servez. Sentez-vous déjà la Gemütlichkeit ?

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

four × 4 =

No Comments Yet.