Directement du producteur au consommateur

Posted on 3 min read

Limiter les intermédiaires entre les producteurs et les consommateurs : Qu’est-ce que ça change ? Qu’est-ce qu’on y gagne ?

Evidemment que ça change quelque chose. Evidemment qu’on y gagne énormément.

Lorsqu’on se rend au supermarché, au rayon des fruits et légumes il y a quelque chose qui nous semble normal, mais qui ne devrait pas. Toutes les oranges font sensiblement la même taille, toutes les courgettes ont la même couleur, tous les oignons se ressemblent. Pourtant, dans la nature, il y a des oranges plus ou moins grosses, des courgettes un peu plus pâles que le vert vif et des oignons énormes et d’autres minuscules. Eh oui, ils sont faits par la nature et, comme nous, ils sont tous différents ! Que se passe-t-il dans les coulisses d’un supermarché ? du clonage de fruits et légumes ?

Et non, n’en déplaise aux fans de science-fiction. Ce qu’il s’y passe s’appelle le calibrage. Pour chaque fruit et chaque légume, il y a une taille, une couleur etc à respecter. Ceux qui seront trop petits ou trop gros, trop comme-ci ou trop comme-ça, ne seront pas présentés aux consommateurs.

Les fruits et légumes doivent répondre à des critères de beauté très précis. Voici ce que doit respecter une simple pomme : son poids minimal doit être «de 90g», les défauts de la peau ne doivent pas dépasser «4cm de long pour les défauts de forme allongée» ou encore «une surface totale de 2,5 cm2 pour les autres défauts». Rappelons que ces caractéristiques n’ont aucun rapport avec la valeur nutritionnelle d’une pomme.

Et que ce passe-t-il pour les produits qui ne respectent pas ces critères ? En 2019, on estimait à 10% les fruits et légumes laissés dans les champs à chaque récolte pour non-respect des critères de beauté, alors qu’ils sont consommables ! Ne pas passer par le supermarché et acheter directement chez le producteur qui vend toute sa récolte sans se soucier de calibrage limite le gaspillage alimentaire. Et économiquement, les fruits et légumes sont moins chers qu’au supermarché et vous soutenez le producteur.

Autres avantages, la fraîcheur des aliments. Je m’explique : dans un supermarché il y a évidemment des stocks. Lorsque vous achetez un légume en grande surface, il a derrière lui 4-5 jours de stockage. Chez l’agriculteur, le légume a nettement plus de chance d’être du jour même !

Et un légume plus frais est un légume plus sain. Une fois sorti de la terre (ou cueilli de l’arbre, c’est selon), l’aliment s’oxyde. Ça ne se voit par forcément mais il perd, au fil des heures, de précieux nutriments.

mais ils en ont beaucoup moins que les légumes fraîchement récoltés. Pareils pour les légumes et fruits coupés : ils s’oxydent et perdent leurs nutriments encore plus vite. Achetez-les entiers et ne les coupez que quand vous souhaitez les consommer.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

five + 2 =

No Comments Yet.