Céleri sacré

Posted on 3 min read

Le céleri peut être un ingrédient essentiel dans certains plats (céleri braisé, soupe au céleri ?) mais le plus souvent, son rôle principal est de soutenir, plus en arrière-plan. Même si tu le détestes, tu le consommes généralement au restaurant – la cuisine occidentale intègre cet ingrédient dans de nombreux plats : ragoûts, soupes, braisés.

Avec des oignons et des carottes, le céleri entre dans la préparation la plus connue de la cuisine française (et pas seulement française, bien sûr) : la mirepoix. Il s’agit d’une base aromatique faite de dés de légumes et cuits dans du beurre ou de l’huile pour obtenir une belle saveur ; ou utilisés tels quels sans précuisson. Dans la cuisine italienne, le céleri est utilisé dans une autre base aromatique appelée soffritto. As-tu déjà essayé des pâtes italiennes avec une sauce épaisse ? Eh bien, il y avait certainement du céleri dedans.

Des onions, des poivrons et du céleri

Et as-tu déjà entendu parler de la trinité sacrée de la cuisine cajun – oignons, poivrons et céleri – utilisée pour préparer les bases de leurs fameux gumbos ? La sainte trinité est le nom inventé par un chef dans les années 80, et, oui, bien sûr, c’est une allusion au symbolisme chrétien, probablement faite exprès pour souligner l’importance de ces trois ingrédients mélangés ensemble.

Mais le céleri ne s’arrête pas à la tige. Ses graines, par exemple, sont utilisées dans plusieurs combinaisons de saveurs classiques avec des tomates et des plats de viande. Elles brilleront vraiment sur une excellente salade de chou ou de pommes de terre. Il suffit de saupoudrer quelques graines pour donner un coup de fouet à la saveur. Mais n’en attends pas trop : il n’est pas surprenant que le goût d’une graine de céleri ressemble à celui d’une tige. Mais ce qui rend cette épice de céleri super pratique, c’est sa durée de conservation. Utilise-la lorsque tu n’as plus de produits verts frais ou si tu as besoin de sa saveur mais que tu aimerais omettre les tiges fibreuses.

Apiacées

Il n’y a pas que le céleri qui se fraye un chemin dans nos cuisines. Un autre produit est à la mode ces jours-ci. Il s’agit du céleri rave ou du céleri-rave. Le céleri et le céleri-rave sont fondamentalement la même plante, mais, bien sûr, ils ne peuvent pas être utilisés de manière interchangeable. Non seulement parce que le céleri-rave est généralement plus terreux et d’un goût plus intense, mais aussi en raison de sa structure ferme et dense. C’est un légume-racine qui a trouvé sa place dans les ragoûts et les soupes (et ici, il ressemble à l’utilisation des tiges de céleri), mais il peut aussi être transformé en plat à gratin (avec quelques pommes de terre) ou en sauces et purées épaisses et veloutées.

Et n’oublie pas les feuilles de céleri, elles méritent sûrement beaucoup plus d’attention que ce qu’on leur accorde habituellement. Beaucoup de gens les jetteraient tout simplement, mais, s’il te plaît, ne fais pas ça ! Elles sont délicieuses et si savoureuses. Utilise les parties vertes dans les salades et sur les omelettes et les sandwiches. Quant aux parties plus grossières – ajoute-les aux bouillons, aux soupes et aux sauces – là où le céleri doit se trouver. Tu peux aussi préparer un pesto facile : il suffit de remplir le bol d’un robot culinaire avec quelques noix, deux gousses d’ail et une grande tasse de feuilles de céleri. Mélanger jusqu’à ce que le tout soit finement haché, gratter les parois d’un bol et mélanger à nouveau, en arrosant cette fois-ci avec une tasse d’huile d’olive. Ajouter du parmesan râpé ou tout autre fromage à pâte dure de votre choix. Sel, poivre, pur bonheur.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

sixteen − 4 =

No Comments Yet.