All Posts By Pearl Nebah

Comment créer ton propre jardin potager

Posted on 7 min read

Passons aux choses sérieuses ! Qu’il s’agisse d’un jardin autosuffisant ou d’un supplément à tes courses hebdomadaires, tu apprendras dans cet article comment créer ton propre jardin potager, de la préparation du sol à la plantation et à l’entretien de tes légumes. Ton plan de bataille est-il prêt ? Si non, vérifie d’abord ici.

1 Préparation du sol

Dans ton plan, tu as défini les emplacements pour le compost, les plates-bandes, les zones de stockage et les sentiers. Il est maintenant temps de mesurer et de marquer ces endroits dans ton jardin. Ensuite, tu pourras enfin commencer à préparer la terre pour tes plates-bandes ! Voici comment le faire :

  1. Désherber (le gazon doit aussi être enlevé !)
  2. Creuser le sol (au moins une bêche de profondeur !). Tu dois enlever autant de racines que possible.
  3. Si ta terre est plutôt limoneuse et dense, il faut compter 2 bêches. Après avoir fait cela, il est conseillé d’ajouter une couche de sable à gros grains d’au moins 10 cm pour rendre le sol plus perméable. Tu peux ensuite travailler cette surface à l’aide d’un râteau ou d’un cultivateur.
  4. Si nécessaire, tu peux l’enrichir avec de l’humus (humus de feuilles pour les terres limoneuses; compost de jardin mûr pour les terres sablonneuses).

Les ustensiles nécessaires

Pour commencer ton jardin potager, tu auras besoin au minimum :

  • d’une bêche
  • d’un grand râteau à dents longues ou une houe pour travailler la terre
  • d’une petite pelle pour planter
  • d’une réserve d’eau (arrosoir, tuyau d’arrosage, etc.)

2 Planter des légumes

Attention à la bonne planification !

Un plan qui indique quand semer quels légumes facilitera grandement ta vie. Un calendrier de jardinage est idéal pour cela, que ce soit un calendrier écrit à la main ou sous forme numérique. D’une part, tu pourras organiser tes journées au jardin, d’autre part, il te permettra de repérer les synergies. Par exemple, quels légumes tu pourrais planter dans une même plate-bande. Cela te permet également d’éviter de gaspiller ton sol.

Sunny flower garden

Bien entendu, les dates de plantation et de récolte peuvent être retardées de quelques semaines en fonction de la météo. Malgré cela, un calendrier de jardinage te donne une bonne vue d’ensemble et un bon contrôle de la situation.

Conseil : un carnet de jardinage ! Tu peux y noter quand tu as planté quels légumes dans quelles plates-bandes. Cela te permet non seulement d’avoir une meilleure vue d’ensemble, mais aussi de mieux gérer la rotation des cultures.

Alimentation forte, moyenne et légère

Les légumes sont généralement différenciés en fonction des nutriments dont ils ont besoin pour pousser. Ici, nous les avons répartis en plantes ayant besoin de:

  • forte alimentation (ex. épinards, potiron, choux)
  • alimentation moyenne (ex. poireaux, betteraves, tomates, aubergines)
  • alimentation légère (ex. laitue, oignons, radis)

Il est important de savoir à quel type de légumes tes légumes appartiennent pour assurer le succès de ta récolte. Encore une fois, tu trouveras d’innombrables tableaux explicatifs sur internet.

Quelles sont les plantes qui se portent bien ensemble ?

Plantation complémentaire

La plantation complémentaire consiste à planter différents types de légumes dans la même plate-bande. De nombreux avantages liés aux besoins en nutriments des différentes variétés peuvent être obtenus. Par exemple, une plante ayant une forte demande en nutriments peut être plantée à côté d’une plante à alimentation légère. De cette manière, les nutriments présents dans le sol peuvent être utilisés de manière optimale. Et ce n’est pas tout : la combinaison de certains types de légumes peut même éviter les parasites. 

Fennel bulb fresh from the soil
Le fenouil a besoin d’une alimentation moyenne.

Attention : malheureusement, il arrive souvent que ce ne soit pas les deux, mais un seul des légumes qui bénéficie de la plantation d’accompagnement. Néanmoins, c’est utile de la garder à l’esprit. Encore, tu trouveras beaucoup d’informations sur internet. Voici un tableau.

La rotation des cultures

Tu devrais déjà avoir calculé la surface nécessaire à tes légumes pour ton plan. Maintenant, divise ces légumes en deux groupes :

  • Cultures principales : légumes à longue période de croissance comme les carottes, les pommes de terre, les tomates, les concombres, etc.
  • Pré et post cultures : légumes à courte période de croissance comme la laitue, les radis, les poireaux, etc.

La combinaison d’une culture principale avec une pré ou post culture est appelée la rotation des cultures. En effet, les deux cultures sont plantées dans la même plate-bande, à des moments différents.

Tu as le choix de commencer soit par les pré et post cultures, soit par la culture principale – les deux possibilités sont envisageables. Cependant, selon le type de légume et la combinaison, il existe certains avantages. Si tu souhaites planter de la laitue, par exemple, tu devrais l’utiliser comme culture secondaire car elle n’est pas sensible au froid. Tu trouveras beaucoup de conseils à ce sujet sur Internet. Voici un exemple.

Comme règles de base pour la combinaison idéale de rotation des cultures, tu peux prendre les légumes 

  • ayant des besoins en nutriments différents,
  • ayant des temps de croissance différents,
  • provenant de familles différentes.

La rotation des cultures empêche également l’élimination unilatérale des nutriments de ta terre. C’est particulièrement vrai lorsque tu cultives des plantes qui nécessitent une forte alimentation. D’autre part, elle permet de lutter contre les maladies et les parasites. Par conséquent, chaque année, tu devrais soit changer les légumes que tu plantes, soit la zone où ils sont plantés

Conseil : Les légumes vivaces sont une exception. Il s’agit par exemple de la rhubarbe, des asperges et des fraises.

Planter pour la première fois

Les pommes de terre sont recommandées pour la toute première plantation. En effet, elles suppriment les mauvaises herbes grâce à leur feuillage et assouplissent la terre. Il faut ensuite procéder à un engrais vert avant de planter les premiers légumes.

Ta terre est prête pour les légumes ? Alors, plante-les en suivant ces étapes :

  1. Répandre du compost (environ 3 L / m2 – mais selon les besoins)
  2. Assouplir la terre avec un râteau ou une houe.
  3. Fragmenter la terre jusqu’à ce qu’elle soit finement granuleuse et grumeleuse.
  4. Semer les légumes souhaités dans les plates-bandes (suivre la description du produit !)

Conseil : Utilise toujours des graines fraîches ! Tu peux ainsi garantir une meilleure qualité et le succès de la récolte. Pour les graines de l’année précédente, il est préférable de faire un test de germination avant de les utiliser :

  1. apisser un plat peu profond de papier ménage
  2. Tremper légèrement le papier
  3. Disperser quelques graines
  4. Couvrir avec du film alimentaire ou un couvercle
  5. Placer le plat dans un endroit ensoleillé (par exemple sur le rebord d’une fenêtre).

Les graines devraient germer en quelques jours. Si c’est le cas, tu peux les utiliser. Si ce n’est pas le cas, tu devrais en acheter de nouvelles. En cas de germination partielle, tu peux utiliser les graines, mais tu dois les semer de manière plus dense.

3 Entretien

La façon dont il faut entretenir son jardin potager pour garantir une bonne récolte dépend en grande partie des facteurs suivants :

  • l’emplacement et le temps
  • le type de légume
  • l’état du sol

Cependant, il existe quelques règles d’or que tu peux suivre.

À quelle fréquence dois-tu arroser tes légumes ?

Tu dois arroser abondamment ton potager tous les deux à trois jours pendant la période de pousse. Tu auras besoin d’environ 5 à 10 litres par m2 – mais évite l’engorgement ! Un sol limoneux a besoin de plus d’eau qu’un sol sablonneux. Tu trouveras plus d’informations ici.

Il est préférable d’arroser le matin. De cette façon, vos légumes sont prêts pour la journée. De plus, arroser le soir augmente les risques d’avoir des limaces et des maladies.

Conseil : tu ne sais pas si tu dois arroser tes légumes ? Gratte quelques centimètres de la couche supérieure de la terre. Si elle est humide et foncée, tu n’as pas encore besoin d’arroser. Si elle est claire et ressemble à la couche supérieure du sol, il faut arroser ! Cette astuce te sera très utile s’il a plu.

À quelle fréquence dois-tu fertiliser tes légumes ?

Le meilleur moment pour fertiliser est – selon la plante – pendant la première plantation (incorporation directe dans la terre) et pendant la phase de pousse principale au début de l’été.

Lors de la fertilisation, il faut bien sûr tenir compte des besoins en nutriments de chaque espèce végétale. Il s’agit de savoir s’il s’agit d’une plante ayant besoin d’une alimentation faible, moyenne ou forte. Dans le cas des plantes à alimentation faible, une re-fertilisation n’est souvent pas nécessaire.

Le compost de votre propre jardin peut servir d’engrais. L’idéal est de faire du compost à un stade préliminaire. Au mètre carré,

  • 1-3 litres de compost pour les plantes à alimentation légère,
  • 3-5 litres pour les plantes à alimentation moyenne et
  • 6-10 litres pour les plantes à forte alimentation

sont nécessaires pour la fertilisation. Sinon, il est possible d’utiliser des engrais biologiques pour plantes.

Tu te réjouis déjà de ton premier jardin potager ? Nous te souhaitons beaucoup de plaisir et de chance !

Share

Comment planifier la création de ton propre jardin potager

Posted on 6 min read

Admet-le : tu as toujours voulu mettre ta main verte à l’épreuve. Peut-être n’en as-tu pas eu l’occasion, ou peut-être que tu aimerais t’attaquer à quelque chose de plus grand ?

Cet article te propose une introduction au thème du jardinage. Plus précisément : planifier la création de ton propre jardin potager. Cette étape est indispensable si tu veux éviter des erreurs que tu devras corriger plus tard avec beaucoup d’efforts. Avec nos conseils, tu devrais donc bientôt profiter de tes premières récoltes.

1 Quel type de jardin potager souhaites-tu créer ?

Avant toute chose, tu dois savoir à quel besoin tu veux que ton jardin potager réponde. Aimerais-tu simplement cultiver quelques variétés de légumes que tu aimes pour compléter tes courses ? Ou envisages-tu plutôt un jardin potager autosuffisant ?

Bien entendu, l’espace dont tu disposes pour ton potager a une importance déterminante sur tes possibilités. En fonction de ce que tu plantes, tu peux planter plus ou moins. Par exemple, les pommes de terre ont besoin de beaucoup plus d’espace que les radis.

close up of a brussel sprouts
Chou de Bruxelles

Conseil : il est dit qu’un potager autosuffisant pour une famille de 4 personnes occupe généralement environ 150 m2 d’espace.

2 Déterminer l’emplacement de ton jardin potager

Choisis un emplacement ensoleillé

Le secret de tout potager fructueux est : beaucoup de soleil ! La lumière du soleil est essentielle à la croissance de tes légumes. Cela est particulièrement vrai pour les légumes qui ont tendance à accumuler du nitrate (un nutriment qui aide la plante à se développer en construisant des protéines). Il s’agit par exemple des légumes à feuilles comme les épinards et la roquette, les choux ou les légumes racines comme les radis et les betteraves.

Mais attention : en grande quantité, le nitrate peut être dangereux pour la santé ! C’est pourquoi un emplacement ensoleillé est d’autant plus important, car cela réduit la libération de cette substance dans les feuilles des plantes.

Un ensoleillement maximal contribue également à ce que tes légumes développent suffisamment de nutriments et de goût.

Enfin, un emplacement bien ensoleillé te permet de profiter de presque toute l’année, du début du printemps à la fin de l’automne, pour cultiver tes légumes.

La bonne dose de vent

Une petite brise est idéale pour tes légumes. Un endroit très venteux signifie que le sol est asséché par le vent. Ce phénomène, associé à des températures plus basses, ralentit la croissance des légumes.

En revanche, un emplacement sans vent est défavorable, car les parasites et les champignons ont la voie libre et sont donc plus susceptibles de se propager.

Quand faut-il se procurer d’une plate-bande surélevée ?

En plus de l’emplacement approprié, tu dois également décider si tu vas planter directement dans le sol ou te procurer de plates-bandes surélevées. Ces dernières présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Tu trouveras des informations plus détaillées à ce propos ici.

Une plate-bande surélevée est particulièrement recommandée si le sol de ton jardin n’est pas très riche en nutriments. Dans ce cas, une plate-bande surélevée permet d’associer l’humus et la terre à vos légumes de manière parfaite et individuelle.

raised bed, filled with rosmary

Elle convient également si tu as peu d’espace ou si tu as des problèmes de dos ou de genoux. De plus, tu ne devras pratiquement pas désherber.

Enfin, les plates-bandes surélevées constituent une protection beaucoup plus efficace contre les limaces que les barrières anti-limaces.

Planter sur le balcon ?

Bien sûr, tu peux aussi planter tes légumes sur ton balcon. Toutefois, il faut savoir que tu auras besoin de plus d’eau, car il y a moins de terre que dans un jardin et elle se dessèche donc plus rapidement au soleil. Dans ce cas, il est conseillé de choisir des pots aussi grands que possible et de vérifier souvent le taux d’humidité de la terre avec un test au doigt. En particulier pour les légumes-racines comme le fenouil, il est important de choisir des pots hauts pour que les racines aient suffisamment d’espace.

Conseil : Choisis des pots avec des trous dans le fond pour éviter l’engorgement. Et n’oublie pas la soucoupe !

Tu peux aussi installer une plate-bande surélevée sur un balcon, bien sûr. C’est particulièrement utile si le soleil n’atteint pas tes légumes, ou trop peu – à cause de murs en béton, par exemple.

Mais là encore, il faut être prévoyant : la plate-bande surélevée, y compris la terre et les légumes, ne doit pas peser plus que la capacité de ton balcon.

En plus de cela, la plate-bande surélevée ne doit pas reposer directement sur le sol de ton balcon. C’est important pour éviter l’engorgement, car l’eau ne peut pas s’infiltrer dans le sol comme elle le ferait dans un jardin.

3 Choix des plantes en fonction du climat

Lorsque tu choisis les légumes que tu souhaites cultiver, tu dois bien sûr tenir compte du climat où tu vis. Dans les climats plus chauds, tu as pratiquement toutes les possibilités. Cependant, si tu vis en altitude, tu devrais envisager d’utiliser une serre pour planter les légumes qui préfèrent un climat plus chaud, comme les tomates.

close up of green leaves sprouting from soil

Neben einem Gewächshaus bietet es sich auch an, einen bepflanzten Zaun oder eine nicht zu dichte Hecke als Schutz vor starken Winden zu nutzen. Eine Höhe von ca. 120 cm ist hier ideal.

4 Planification des plates-bandes et des sentiers

Maintenant que tu as choisi ton emplacement et tes légumes, il est temps de créer le plan de ton jardin potager ! La visualisation t’aide non seulement à avoir une vue d’ensemble, mais elle permet également de réorganiser facilement le jardin. Ce plan te donnera également une première idée de la taille et de la dimension de ton potager.

En gros, tu dois prévoir de l’espace pour les éléments suivants :

  • les plates-bandes de légumes
  • les zones de stockage
  • le compost

Si nécessaire, tu peux aussi en ajouter, par exemple :

  • une serre
  • des châssis froids
  • un abri de jardin
  • un puits ou une source d’eau

Nous te recommandons de placer les zones de composte, les zones de stockage, les serres et les abris de jardin en bordure de ton potager. Ceci est important pour qu’ils ne fassent pas trop d’ombre à tes légumes. Cependant, ils doivent bien sûr être facilement accessibles.

Conseil : tu peux placer les éléments les plus grands sur le côté nord de ton potager afin qu’ils créent le moins d’ombre possible. Le compost peut notamment être placé à l’ombre afin qu’il ne se dessèche pas.

Si tu dois ajouter un accès à l’eau juste à côté de ton potager, place-le de préférence au centre.

Plates-bandes : nombre et taille

Une largeur d’environ 120 cm est idéale pour tes plates-bandes. De cette façon, les légumes sont facilement accessibles par les deux côtés, ce qui est bien sûr important pour l’entretien et la récolte. Tu peux aussi faire un essai dans ton jardin en t’asseyant et en observant la portée de tes bras.

Tu es libre de choisir la longueur de tes plates-bandes. Cependant, il est conseillé de conserver une taille uniforme à toutes les plates-bandes. De cette façon, il est possible de changer les légumes cultivés dans vos plates-bandes chaque année sans trop de problèmes. Cela facilite également la rotation des cultures, car le type de culture mixte peut être maintenu.

Sentiers

Il faut disposer les plates-bandes de manière à ce qu’il reste de la place pour des sentiers entre elles. Il est conseillé de prévoir au moins un chemin principal d’un mètre de large. Cela te permet de traverser ton jardin potager avec une brouette, par exemple.

Pour les petits sentiers entre les plates-bandes, une largeur de 60-70 cm est suffisante. En particulier entre les plates-bandes et les clôtures ou haies, cette distance devrait de toute façon être respectée, car autrement tes légumes ne pousseront pas très bien à cet endroit. De plus, cela te permet d’avoir assez d’espace pour tailler ta haie ou entretenir ta clôture.

Commence maintenant

La théorie est acquise. Il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses ! Amuse-toi bien !

Share

Fête des Mères : pourquoi nous honorons nos mères chaque année

Posted on 5 min read

La fête des Mères est célébrée depuis plusieurs décennies maintenant. Mais pourquoi en premier lieu ? Et qu’est-ce que tout cela a à voir avec les fleurs ? Découvre-en plus dans cet article du blog.

Voici pourquoi nous célébrons la Fête des Mères

Il a fallu du temps pour que la Fête des Mères s’impose comme une journée internationale. Un duo mère-fille a joué un rôle très spécial à cet égard.

Première apparition

Déjà au Moyen-Âge, il y a eu les premiers efforts pour célébrer les mères. Dans l’Angleterre du 13e siècle, par exemple, il y avait le “Mothering Day”, qui a été instauré par le roi Henri III. Ce jour-là, on devait rendre hommage à l’église en tant que mère religieuse.

Cependant, ce culte plutôt transcendant a rapidement été abandonné au profit d’une journée passée en famille. C’était la première fois que l’on rendait un culte aux mères. Cependant, cette coutume s’est perdue au fil du temps.

Instauration de la Fête des Mères

La Fête des Mères d’aujourd’hui est née du désir d’une jeune femme d’honorer sa mère récemment décédée. Le dimanche 12 mai 1907, Anna Marie Jarvis a fait organiser un service commémoratif à Grafton, aux États-Unis, pour marquer l’occasion.

La mère d’Anna, Ann Maria Jarvis, est connue pour avoir lancé les “Mothers’ Day Works Clubs” en 1858. Les femmes des familles de la classe ouvrière pouvaient y parler de leur situation sociale. Après la guerre civile américaine, elle a également fondé les “Mothers’ Friendship Days“. Ici, les gens prenaient soin des blessés des deux côtés et espéraient pouvoir prévenir les guerres à l’avenir.

Le service commémoratif d’Anna a été bien accueilli et a conduit à ce que toutes les mères soient honorées dans cette même église l’année suivante. En fait, l’idée a été si bien accueillie qu’elle s’est répandue dans toute l’Amérique. Cette diffusion, à laquelle la mère d’Ann s’était consacrée sans succès après la guerre, a donc pu être mise en œuvre par sa fille. Compte tenu des efforts antérieurs d’Ann pour faire davantage entendre la voix des femmes, on peut donc dire que la Fête des Mères est née du mouvement des femmes !

Ainsi, après la longue lutte d’Ann, la Fête des Mères a été officiellement approuvée par le Congrès en 1914. Le deuxième dimanche de mai devait désormais être appelé “Fête des Mères”. L’idée est ensuite arrivée en Suisse via l’Angleterre et l’Allemagne en 1917.

Pourquoi offre-t-on des fleurs pour la Fête des Mères ?

Lors du service commémoratif, Anna a distribué des œillets blancs à toutes les mères présentes. Avec la propagation de la coutume dans les autres États, les gens ont désormais porté un œillet coloré pour honorer leurs propres mères. Les fleurs blanches ont rendu hommage, conformément à l’exemple d’Anna, aux mères décédées. Avec la vénération des mères, cette tradition a donc également été transférée dans d’autres pays.

Close-up of closed pink peony heads

La fleur la plus splendide à offrir pour la Fête des Mères aujourd’hui est probablement la pivoine. Elle sent merveilleusement bon et est de saison en mai. Selon la variété, elle peut même apporter une surprise magique ! Mais les roses, les tulipes et les renoncules sont aussi des cadeaux populaires. Ces deux dernières sont également en fleurs en Suisse à cette époque.

Les traditions de la Fête des Mères à travers le monde

En Europe, la Fête des Mères est généralement célébrée de manière relativement similaire : on offre des fleurs, les enfants fabriquent des objets pour leurs mères, elles sont invitées à un bon repas et on leur offre du chocolat. Mais il y a quelques coutumes dans le monde qui diffèrent quelque peu de cela.

Au Brésil, par exemple, la Fête des Mères est un jour de famille où tous les membres de la famille, de l’ancien partenaire de la mère et de leurs nouveaux partenaires de vie aux petits-enfants et cousins, se réunissent. Un repas est organisé ensemble et la maman est choyée.

C’est complètement différent au Pérou, où la Fête des Mères peut être comprise plutôt comme un jour de commémoration. Les gens se réunissent sur les tombes des parentes décédées, en prennent soin et les décorent. Néanmoins, la nourriture et les boissons ne sont pas négligées. Des fleurs sont vendues aux portes des cimetières.

L’Éthiopie, en revanche, n’a pas de date fixe pour la Fête des Mères. Elle est célébrée quelque part entre octobre et novembre, dès que la saison des pluies commence. Cela s’explique par le fait que les enfants adultes se rendent chez leurs parents à cette période.

En France, on fait cuire un gâteau en forme de fleur. En Grèce, on trouve un gâteau sucré au miel. Au Mexique, les gens aiment chanter une chanson à leur mère – parfois, ils font même appel à un groupe mariachi.

En Russie, ils célèbrent la Journée internationale du droit des femmes au lieu de la Fête des Mères. L’Albanie et la Corée du Sud ne célèbrent pas non plus la Fête des Mères comme nous la connaissons ici. À la place, ils célèbrent la Journée des parents, qui honore les mères et les pères en même temps.

Comment célèbres-tu la Fête des Mères ? Laisse-nous un commentaire ci-dessous. Tu pourras ensuite parcourir notre assortiment de fleurs.

Share

Mother’s Day: why we honour our mothers every year

Posted on 4 min read

Mother’s Day has been celebrated for several decades now. But why in the first place? And what does it all have to do with flowers? Find out more in this blog article.

This is why we celebrate Mother’s Day

It took a while for Mother’s Day to be established as an international day. A mother-daughter duo played a very special role in this.

First emergence

Already in the Middle Ages there were first efforts to celebrate mothers. In 13th century England, for example, there was “Mothering Day”, which was brought about by King Henry III. On this day, homage was to be paid to the church as a religious mother.

However, this rather transcendent worship was soon abandoned in favour of a day spent with the family. This was the first time that mothers were worshipped. However, this custom was lost in the course of time.

Establishment of Mother’s Day

Today’s Mother’s Day grew out of a young woman’s desire to honour her recently deceased mother. On Sunday 12 May in 1907, Anna Marie Jarvis had a memorial service held in Grafton, USA, to mark the occasion.

Anna’s mother, Ann Maria Jarvis, is known for having started the “Mothers’ Day Works Clubs” in 1858. Here, women from working-class families could talk about their social situation. After the American Civil War, she also founded the “Mothers’ Friendship Days”. Here, people cared for the wounded on both sides and hoped to be able to prevent wars in the future.

Anna’s memorial service was well received and led to all mothers being honoured in this very church the following year. In fact, the idea was so well received that it spread throughout America. This dissemination, to which Ann’s mother had devoted herself unsuccessfully after the war, could thus be implemented by her daughter. Considering Ann’s earlier efforts to make women’s voices heard more, one can therefore say that Mother’s Day was born out of the women’s movement!

So, after Ann’s long struggle, Mother’s Day was officially approved by Congress in 1914. The second Sunday in May was to be called “Mother’s Day” from then on. The idea then came to Switzerland via England and Germany in 1917.

Why do people give flowers for Mother’s Day?

At the memorial service, Anna distributed white carnations to all the mothers present. With the spread of the custom to the other states, people carried a colourful carnation from then on to honour their own mothers. White flowers paid homage – true to Anna’s example – to deceased mothers. Together with the veneration of mothers, this tradition was thus also transferred to other countries.

Close-up of closed pink peony heads

The most splendid flower to give for Mother’s Day today is probably the peony. It smells wonderful and is in season in May. Depending on the variety, it can even bring a magical surprise! But roses, tulips and ranunculus are also popular gifts. The latter two are also in bloom in Switzerland at this time.

Mother’s Day customs worldwide

In Europe, Mother’s Day is usually celebrated in a relatively similar way: flowers are given, children make things for their mothers, they are invited to a good meal and chocolate is given as a gift. But there are a few customs around the world that differ somewhat from this.

In Brazil, for example, Mother’s Day is a family day when all members of the family, from the mother’s former partner and their new life partners to grandchildren and cousins, come together. A meal is organised together and the mum is pampered.

It is completely different in Peru, where Mother’s Day can be understood more as a day of remembrance. People meet at the graves of deceased female relatives, take care of and decorate them. Nevertheless, food and drink are not neglected. Flowers are sold at the gates of the cemeteries.

Ethiopia, on the other hand, does not have a fixed date for Mother’s Day. It is celebrated sometime between October and November, as soon as the rainy season begins. This is because adult children visit their parents’ home at this time.

In France, a cake is baked in the shape of a flower. In Greece, meanwhile, there is a sweet honey cake. In Mexico, people like to sing a song to their mothers – sometimes they even call in a mariachi band.

In Russia, they celebrate International Women’s Day instead of Mother’s Day. Albania and South Korea also do not celebrate Mother’s Day as we know it here. Instead, they celebrate Parents’ Day, which honours mothers and fathers at the same time.

How do you celebrate Mother’s Day? Leave us a comment below. Then you can browse through our flower assortment.

Share

Muttertag: Warum wir unsere Mütter jährlich ehren

Posted on 3 min read

Der Muttertag wird bereits seit einigen Jahrzehnten gefeiert. Aber warum überhaupt? Und was hat das alles mit Blumen zu tun? Erfahre in diesem Blogartikel mehr.

Darum feiern wir den Muttertag

Es dauerte etwas, bis sich der Muttertag durchgesetzt hat. Dabei spielte ein Mutter-Tochter-Duo eine ganz spezielle Rolle.

Erstes Aufkommen

Bereits im Mittelalter gab es erste Bestrebungen, Mütter zu verehren. So existierte im England des 13. Jahrhunderts beispielsweise der “Mothering Day”, der von König Heinrich III. hervorgerufen wurde. An diesem Tag sollte der Kirche als religiöse Mutter gehuldigt werden.

Von dieser eher transzendenten Verehrung liess man allerdings bald ab zugunsten eines Tages, den man mit der Familie verbrachte. Hier wurden also erstmals die Mütter verehrt. Dieser Brauch ging aber im Laufe der Zeit verloren. 

Durchsetzung des Muttertags

Der heutige Muttertag ist aus dem Begehren einer jungen Frau entstanden, ihre kürzlich verstorbene Mutter zu ehren. Am Sonntag, 12. Mai, im Jahr 1907 liess Anna Marie Jarvis aus diesem Anlass in Grafton, den USA, einen Gedenkgottesdienst abhalten.

Annas Mutter, Ann Maria Jarvis, ist dafür bekannt, dass sie 1858 die “Mothers’ Day Works Clubs” ins Leben gerufen hat. Hier sollten Frauen aus Arbeiterfamilien über ihre soziale Situation sprechen können. Nach dem amerikanischen Bürgerkrieg folgte ausserdem die Gründung der “Mothers’ Friendship Days”. Hier kümmerte man sich um Verwundete beider Seiten und hoffte so, Kriege in Zukunft verhindern zu können. 

Annas Gedenkgottesdienst kam gut an und führte dazu, dass im folgenden Jahr alle Mütter in eben dieser Kirche geehrt wurden. Die Idee fand sogar so grossen Anklang, dass sie sich in ganz Amerika verbreitete. Diese Verbreitung, welcher sich Annas Mutter nach dem Krieg erfolglos gewidmet hatte, konnte also durch ihre Tochter umgesetzt werden. In Anbetracht von Anns früheren Bestrebungen, Frauen mehr Gehör zu verschaffen, kann man also sagen, dass der Muttertag aus der Frauenbewegung entstanden ist!

So wurde nach Annas langem Kämpfen der Muttertag 1914 offiziell durch den Kongress genehmigt. Der zweite Sonntag im Mai solle von nun an “Mother’s Day” heissen. Via England kam die Idee dann über Deutschland 1917 in die Schweiz.

Warum schenkt man zum Muttertag Blumen?

Beim Gedenkgottesdienst verteilte Anna weisse Nelken an alle anwesenden Mütter. Mit der Verbreitung in die anderen Staaten trug man fortan eine bunte Nelke zur Verehrung der eigenen Mutter. Weisse Blüten verehrten – getreu nach Annas Vorbild – verstorbene Mütter. Zusammen mit der Verehrung der Mütter ist also auch diese Tradition in andere Länder übergegangen.

Close-up of closed pink peony heads

Die prachtvollste Blume, die man heute zum Muttertag schenken kann, ist wohl die Pfingstrose. Sie duftet wunderbar und hat im Mai Saison. Je nach Sorte bringt sie sogar eine magische Überraschung mit sich! Daneben werden aber auch gerne Rosen, Tulpen oder Ranunkeln geschenkt. Letztere zwei blühen in dieser Zeit ebenfalls in der Schweiz.

Muttertagsbräuche weltweit

In Europa wird der Muttertag in der Regel relativ ähnlich gefeiert: man schenkt Blumen, Kinder basteln etwas für ihr Mami, es wird zu gutem Essen eingeladen und Schokolade verschenkt. Doch es existieren ein paar Bräuche weltweit, welche sich etwas von diesem Brauch unterscheiden.

In Brasilien zum Beispiel wird der Muttertag zu einem Familientag, an dem alle Mitglieder, vom ehemaligen Partner bzw. der ehemaligen Partnerin der Mutter und deren neuen Lebenspartner*innen zu Enkeln und Cousinen, zusammenkommen. Gemeinsam wird ein Essen veranstaltet und die Mami verwöhnt.

Ganz anders ist es in Peru, wo der Muttertag eher als Gedenktag verstanden werden kann. Man trifft sich nämlich an den Gräbern verstorbener, weiblicher Verwandter und pflegt sowie dekoriert diese. Essen und Trinken kommen hier dennoch nicht zu kurz. Blumen werden vor den Toren der Friedhöfe verkauft.

Äthiopien hat kein festes Datum für den Muttertag. Gefeiert wird irgendwann zwischen Oktober und November, sobald die Regensaison beginnt. Denn zu dieser Zeit besuchen erwachsene Kinder ihr Elternhaus.

In Frankreich wird ein Kuchen in Form einer Blume gebacken. Süssen Honigkuchen gibt es währenddessen in Griechenland. In Mexiko wird der Mutter gerne ein Lied gesungen – manchmal wird dafür sogar eine Mariachi-Band bestellt.

In Russland feiert man statt des Muttertags den internationalen Frauentag. Auch Albanien und Südkorea feiern den Tag in der Form, wie wir sie hierzulande kennen, nicht. Stattdessen feiert man dort den Elterntag, an dem man Mütter und Väter gleichzeitig ehrt. 

Wie feierst du den Muttertag? Lass’ uns unten einen Kommentar da. Danach kannst du durch unser Blumensortiment stöbern.

Share

Pivoines : faits intéressants et les bons soins

Posted on 5 min read

Avec leur splendeur abondante de pétales allant du blanc chaud au rouge vin profond, les pivoines sont probablement parmi les plus belles fleurs de Suisse. Mais quelles sont les variétés existantes ? Et comment les entretenir correctement pour qu’elles fleurissent dans toute leur splendeur ? Tu découvriras tout cela et bien plus encore dans cet article de blog.

Quelles sont les variétés de pivoines ?

Les pivoines se déclinent en de nombreuses couleurs – après tout, il existe plus de 3 000 variétés dans le monde ! Dans les magnifiques bouquets de notre producteur Blumenpost, tu trouveras en particulier les deux espèces suivantes :

Coral Sunset

“Coral Sunset” : cette pivoine est presque magique ! Car si ses fleurs passent du corail au rose peu après leur ouverture, elles changent de couleur au fur et à mesure qu’elles fleurissent ! Cela se produit de jour en jour jusqu’à ce qu’elles deviennent finalement jaune pastel. La Coral Sunset est donc particulièrement adaptée comme cadeau (pour la fête des mères),car elle offre variété et surprise. On pourrait presque penser qu’il y a une fleur différente dans le vase chaque jour.

Sarah Bernardt : cette variété de pivoine fleurit dans un rose profond. Victor Lemoine, un célèbre expert en pivoines, l’a cultivée en 1906 en l’honneur de l’actrice (française) du XIXe siècle. Elle ravit non seulement par son élégance, mais aussi grâce à son parfum fleuri et rosé.

Pink peonies in a vase
Sarah Bernardt

En général, on distingue les pivoines vivaces des pivoines arbustives. Les premières disparaissent complètement sous terre en hiver. Elles sont populaires en raison de leur robustesse et sont donc communes dans de nombreux jardins.

Les pivoines arbustives se caractérisent par leur – comme leur nom l’indique déjà – croissance arbustive. Contrairement aux pivoines vivaces, elles perdent leurs feuilles en hiver mais restent au-dessus du sol.

Il existe aussi des variétés hybrides dans lesquelles deux espèces sont croisées.

Quel est le symbolisme de la pivoine ?

La pivoine, comme la rose, représente généralement l’amour. Cependant, selon la culture, elle est aussi associée à d’autres symboles.

En Chine, par exemple, elle représente la chance et la richesse. Dans le christianisme, elle symbolise l’amour maternel, la sécurité et le salut. C’est pourquoi tu la trouveras aussi dans nos bouquets de la Fête des Mères.

Les pivoines en médecine

Savais-tu que la pivoine était aussi utilisée en médecine ? Dans l’Antiquité, elle était utilisée pour combattre les rhumatismes, les maux d’estomac, les crampes et l’agitation intérieure.

En fait, les pivoines contiennent des antioxydants sous forme d’anthocyanines ainsi que des flavonoïdes, qui sont censés réduire les inflammations et avoir un effet antibactérien.

Et pourtant, au fil du temps, la pivoine a disparu de la médecine, surtout en Europe. La raison à cela : les preuves scientifiques de son efficacité n’ont pas pu être confirmées. De plus, les pivoines sont légèrement toxiques ! Il vaut donc mieux ne les utiliser que comme décoration.

Comment prendre soin de tes pivoines

Les pivoines sont relativement faciles à entretenir en raison de leur robustesse. Si tu suis nos conseils et astuces, tu pourras en profiter longtemps.

Pivoines dans le jardin

Les pivoines sont rustiques ! Après les avoir plantées dans un lit – elles ne conviennent pas aux jardinières – tu peux les laisser à leur place en toute sécurité. Seules les pousses fanées doivent être retirées directement au-dessus du sol à la fin de l’automne.

En ce qui concerne l’emplacement approprié, tu dois tenir compte des éléments suivants :

  • Avec une moyenne de 15 cm par tête de fleur, les pivoines aiment le soleil.
  • Ta pivoine se portera mieux dans un sol sableux humifère et limoneux.
  • Plante-la à une distance d’environ 80 cm des autres plantes. La digitale blanche ou le myosotis bleu sont de particulièrement bons voisins.
  • Ne plante pas trop profondément ! 3 à 5 cm suffisent.

Les points suivants sont également importants pour les soins :

  • Protège avec un anneau de vivaces en cas de pluie pour que leurs fleurs ne se brisent pas.
  • Évite à tout prix l’engorgement par l’eau ! Il est préférable d’arroser régulièrement, mais seulement un peu.
  • Si possible, ne déplace pas la plante. La pivoine a besoin de 2 à 3 ans pour refleurir après avoir été déplacée.
Peonies in a vase on a table outside

Si tu veux apporter certaines de tes pivoines à l’intérieur comme fleurs coupées, ces conseils sont aussi particulièrement précieux :

  • Tu dois attendre 3 à 4 ans après la plantation avant de couper les fleurs coupées.
  • Coupe quand les fleurs sont encore fermées mais ont déjà pris de la couleur. Les têtes ne doivent plus être dures et doivent céder un peu lorsque tu les presses légèrement avec tes doigts.
  • Coupe au maximum ⅓ de la plante entière ! Le reste est nécessaire à la photosynthèse. Sinon, tu risques d’avoir moins de fleurs l’année suivante !

Conseil : laisse les fourmis s’attaquer à tes pivoines !

La pivoine est généralement plus agréable lorsqu’elle est en pleine floraison. Mais savais-tu que la sève qu’elle produit peut coller ses pétales ensemble ? Cette sève est sécrété par les poils les plus fins alors que les feuilles sont encore fermées. C’est pourquoi il est important de laisser les fourmis s’attaquer à tes pivoines ! Elles mangent la sève ; tes pivoines s’ouvrent.

Pivoines comme fleurs coupées

Que tu aies acheté des pivoines ou que tu aies cueilli les tiennes dans le jardin, regarde ces conseils pour prendre soin des fleurs coupées !

Surtout avec les pivoines, tu dois aussi veiller à les disposer individuellement dans le vase, car leurs tiges sont très sensibles à la pression. De cette façon, tu donnes aussi à leurs têtes plus d’espace pour s’épanouir, ce dont elles ont absolument besoin !

En règle générale, les pivoines se fanent après environ 5 jours. Ensuite, elles laissent tomber leurs fleurs avec élégance. Si une seule fleur se fane, tu peux essayer cette astuce :

Coupe une pivoine fraîchement fanée.
Fais bouillir de l’eau et verse-la dans un vase frais.
Place la pivoine dans le vase.

  1. Coupe la pivoine fraîchement fanée.
  2. Fais bouillir de l’eau et verse-la dans un vase frais.
  3. Place la pivoine dans le vase.

Après environ 2 heures, ta pivoine brillera de mille feux ! Il est préférable de laisser ces pivoines individuellement dans leur vase. Ainsi, elles peuvent répandre la joie dans une autre pièce, par exemple dans la salle de bain ou sur la table de chevet.

Share