5 bonnes résolutions durables pour la nouvelle année

Posted on 5 min read

Dès que le festin de Noël est terminé, nous commençons à établir nos résolutions pour la nouvelle année. La seule qui reste la même chaque année est celle de s’y tenir ! Deux tiers de ce que nous nous fixons, nous nous en désintéressons inévitablement ou nous l’oublions. Surtout quand il s’agit de lutter contre le poids de l’hiver. C’est exactement la raison pour laquelle cet article ne traitera pas (pour une fois) de la façon de se débarrasser rapidement de ces kilos superflus. Car souvent, tout tourne autour nous-même dans nos résolutions du Nouvel An. Et si nous laissions le climat – et par conséquent l’humanité – profiter de nos intentions ?

Ce que nous mangeons n’influence pas seulement notre santé, notre bien-être et notre silhouette. Notre alimentation a aussi un impact sur l’environnement, la société et le bien-être des animaux. En adoptant une alimentation plus consciente, nous pouvons avoir un impact important. En choisissant des aliments sains, respectueux de l’environnement et produits dans des conditions équitables, nous réduisons automatiquement notre empreinte écologique. De plus, c’est tout simplement plus agréable de savoir exactement d’où viennent les aliments qui finissent dans ton assiette.

Savais-tu que la nourriture est à l’origine de 28 % de toute la pollution environnementale en Suisse ? Une raison suffisante pour résumer quelques astuces d’achat simples et des conseils quotidiens pour t’aider à commencer la nouvelle année de manière plus écologique.

1. Achète ce dont tu as besoin

En Suisse, près d’un tiers de tous les aliments finissent à la poubelle. Dans l’ensemble, ce ne sont pas les détaillants et les restaurants qui sont à blâmer… c’est nous. En tant que consommateurs, nous achetons souvent trop et finissons par jeter des aliments ; parce qu’ils se gâtent, nous les laissons au réfrigérateur ou nous cuisinons trop et n’avons plus envie de manger nos restes. Chaque personne jette en moyenne 320 grammes par jour, ce qui correspond à presque un repas entier ! Il est utile de réfléchir à ce dont tu as besoin avant de faire tes courses. Une bonne vieille liste est très utile ! Une fois que les aliments sont à la maison, il est important de les ranger correctement. Placer les produits à l’avant du réfrigérateur (où ils sont toujours visibles) te permet de les utiliser avant qu’ils ne se gâtent. Acheter les bonnes portions permet aussi de s’assurer que les aliments ouverts sont consommés plus rapidement. Conseil : En rangeant dans des Tupperware transparents, tu as une meilleure vue d’ensemble de tout ce qui se trouve dans le réfrigérateur.

À propos : même si un produit alimentaire est périmé selon son emballage, cela ne signifie pas qu’il n’est plus comestible. La date garantit simplement que le produit aura exactement le même goût jusqu’à ce moment-là que lorsqu’il a été emballé. La règle est donc la suivante : il est préférable de le sentir et de le goûter. Un yaourt, par exemple, est toujours délicieux même jusqu’à une semaine après sa date limite de vente.

2. Consomme moins de viande

Un plat avec de la viande contient trois fois plus de gaz à effet de serre qu’un repas végétarien. On peut faire beaucoup pour l’environnement en réduisant la consommation de viande et de poisson. Il est problématique que la moitié du fourrage pour animaux provienne de l’étranger. Pour cultiver suffisamment de fourrage pour le bétail suisse, il faudrait utiliser toutes les terres arables disponibles en Suisse, sans en laisser aucune pour nous. Pour la culture à grande échelle du soja, les forêts tropicales sont abattues et les petits agriculteurs sont chassés de leurs terres. Il est également important de veiller à ce que la viande soit produite de manière écologique et adaptée aux espèces (biologique). Si tu crains de ne pas pouvoir couvrir tes besoins en protéines en consommant moins de viande, nous te recommandons d’inclure plus de sources de protéines végétales comme le tofu, les haricots et les pois chiches dans ton alimentation.

3. Achats saisonniers et locaux

Savoir d’où vient la nourriture dans ton assiette te donne tout simplement une meilleure sensation et un meilleur goût. Cela permet aussi d’éviter les longues voies de transport. Les transports aériens, en particulier, exercent une forte pression sur le climat. Soutenir les fournisseurs locaux est tout à fait logique ! Cela dit, il est important d’acheter des produits qui sont de saison – le fait qu’un produit soit régional ne garantit pas sa durabilité. Si les aliments sont cultivés dans des serres chauffées, cela peut aussi avoir un impact négatif sur l’équilibre écologique du produit.

4. Marcher

De nos jours, nous vivons notre vie assis – nous marchons rarement. Alors prends le temps de te rafraîchir l’esprit en allant te promener régulièrement. De plus, cela représente une petite activité physique qui fera un bien fou à ton corps.

5. Dis non au plastique & oui au recyclage

Tous les fruits n’ont pas besoin d’un sac en plastique supplémentaire. Il est plus judicieux de toujours avoir un sac en tissu avec toi afin d’être prêt pour chaque achat. Tu économises aussi beaucoup d’emballages (et tu manges plus sainement) si tu cuisines frais tous les jours. Si les emballages en plastique sont inévitables, assure-toi d’acheter un paquet aussi grand que possible de produits alimentaires de base. Cela limitera la quantité de petits emballages que tu achètes. À propos, savais-tu que Farmy est totalement exempt de plastique dans son assortiment de fruits et légumes ? Les “sacs” sont faits d’amidon de maïs et peuvent facilement être compostés. De plus, tout le matériel d’emballage peut simplement être retourné avec la prochaine livraison. Le matériel d’emballage est collecté et, si possible, réutilisé ou recyclé.

Es-tu prêt(e) ?

Essayons donc tous de faire encore plus attention, pendant la nouvelle année, à la façon dont nous faisons nos achats et à l’endroit où nous les faisons. Chacun d’entre nous décide chaque jour de l’empreinte qu’il laisse sur la planète. Farmy essaie de rendre le monde un peu meilleur grâce à une alimentation consciente. Il y a moins d’émissions de CO2 lorsque tu fais des achats locaux, achètes des produits biologiques et compostes ou recycles tes aliments. De plus, Farmy soutient de nombreux agriculteurs et petits producteurs en Suisse.

Je te souhaite à tous un bon départ dans la nouvelle année, et je l’espère (encore) plus durable.

Avec tout mon amour, Anina

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

10 + 10 =

No Comments Yet.