Un mode de vie plus durable en 5 Étapes

Posted on 4 min read

Vous êtes-vous déjà dit que vous aimeriez changer vos habitudes pour adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement? Voici quelques conseils de Victoria qui sont facile à intégrer dans votre vie de tous les jours.

1) Moins de produits d’origine animale

Le lien entre l’élevage animal et la pollution est désormais bien connu. Une étude publiée récemment dans le journal Science a dévoilé que réduire notre consommation de viande et de produits laitiers est la façon la plus efficace de réduire notre impact environnemental. Cette dernière a un impact encore plus important que d’éviter de prendre l’avion ou de conduire une voiture électrique.

Cependant la force du mouvement a engendré le développement du mouvement anti-végane.

La meilleure alternative ne se trouve pas dans les extrêmes (“le tout ou rien”), mais elle se trouve entre les deux. On utilise plus de 1,600 litres d’eau pour produire un steak de boeuf. Cela signifie que si chaque Suisse remplaçait son steak hebdomadaire par une alternative végétale, on économiserait 13.6 milliards de  litres d’eau par semaine. Ceci serait suffisant pour remplir plus de 45 millions de baignoires!

2) Manger local

Les produits frais provenant de l’étranger deviennent de plus en plus accessibles. Ceci à pour conséquence que nous sommes de moins en moins connectés à l’origine de ce que nous consommons. Nous ne réfléchissons même plus en termes de distance, ni de kilomètres parcourus quand une mangue cultivée au Brésil se retrouve sur notre assiette en Suisse.

Avant de choisir des produits étrangers, essayez de trouver des alternatives Suisses.  Prendre la décision de manger une pomme Suisse comme collation plutôt qu’une banane du Guatemala pourrait ne pas sembler pertinent… Cependant si l’on considère la distance parcourue par chaque fruit, on réalise l’importance de l’enjeu derrière ce “simple choix”. Si vous avez la possibilité, privilégiez l’option des produits Suisses, afin de réduire votre empreinte de carbone, tout en soutenant les fermiers de la région.

3) Réduisez votre consommation plastique

En regardant les rayons du supermarché, on se rend compte que absolument tout semble être emballé dans du plastique. Il semblerait que nous n’ayons même plus le choix que celui de produire des déchets.

Sachez qu’iI y a quand même beaucoup d’autres options qui vous permettent de réduire votre consommation de plastique! En augmentant la quantité de fruits et légumes que nous consommons, nous réduisons naturellement notre contribution de déchets. Pour trouver des produits frais, bios et sans emballage, commandez vos courses sur Farmy, faites vos achats au marché ou dans des magasins bio. Pour les produits secs, cherchez le magasin en vrac le plus près de chez vous. Et en ce qui concerne les produits conventionnels provenant de supermarchés, privilégiez les produits vendus dans des bocaux en verres ou dans des emballages qui peuvent ensuite être réutilisés.

4) Bouteilles d’eau & gobelets à café réutilisable

Globalement, nous achetons 1 million de bouteilles d’eau par minute… et 91% du plastique n’est pas recyclé. Cela signifie que chaque minute environ, 900’000 bouteilles d’eau se retrouvent dans des décharges. Tout ceci contribue à l’augmentation d’émission de gaz à effet de serre et à polluer les sources d’eau.

Un problème similaire est celui des gobelets utilisés pour les cafés à emporter. Globalement on en consomme 500 milliards par an et moins de 1% sont recyclés.

Nous pouvons chercher à faire changer ces chiffres et opter pour des bouteilles d’eau et gobelets à café réutilisables.

5) Produits de beauté & nettoyage faits maison

Les produits de beauté et ménage sont non seulement une source importante de déchets plastiques, mais contiennent aussi beaucoup de composants synthétiques. Ces derniers peuvent être nocifs pour notre santé, ainsi que pour l’environnement.

Les options naturelles et biologiques sont souvent plus chères, mais on oublie souvent que vous pouvez faire ces produits chez vous en quelques secondes. L’option ‘’fait maison’’ est souvent la moins chère et la plus naturelle. Avec quelques ingrédients simples par exemple, tels que de l’huile, du vinaigre, des huiles essentielles et du bicarbonate de soude, vous obtiendrez :

Il est parfois simple de vivre de façon plus responsable!

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

nine + 2 =

No Comments Yet.