3 raisons pour manger local

Posted on 2 min read

Nous avons tous entendu le discours : pour une alimentation plus durable, il faut manger local le plus souvent possible. Mais la question se pose quand-même ; est-ce que manger local a un réel impact sur l’environnement ? Et puisque les avocats ne poussent pas en Suisse, est-ce que ça vaut réellement la peine d’essayer ? 

En fait, oui. Il y a tellement de bienfaits de manger local, qu’on n’a même pas pu tous les inclure ici, mais voici au moins trois bonnes raisons de choisir des produits locaux (et peut-être même découvrir des alternatives bien délicieuses à l’avocat). 

1: Réduire son empreinte carbone

Comment est-ce que choisir des produits locaux peut réduire notre empreinte carbone ? Il faut d’abord réfléchir à la chaîne logistique du fermier à l’assiette, et aux “kilomètres alimentaires”. Les produits importés ont souvent fait des milliers de kilomètres par camion, train ou avion. Il faut penser non-seulement aux trajets et à l’énergie dépensés pour transporter ces produits, mais aussi aux coûts relatifs à l’emballage et la conservation. Si on pense à une mangue du Brésil, quelle est la logistique mise en place pour qu’elle puisse franchir les presque 10,000 km jusqu’en Suisse et arriver en bon état ?

2: Moins de gaspillage alimentaire 

Si on revient à notre chaîne logistique, et on réfléchit à l’itinéraire suivi par des mangues en provenance du Brésil, il est évident qu’il est quasiment impossible que ces fruits arrivent en parfait état. Plus la distance entre le producteur et le consommateur est longue, plus il y a de chance que le produit arrive abîmé et soit finalement gaspillé.

Si on le compare à un produit local, récolté dans une ferme voisine et ne nécessitant que quelques kilomètres de route avant de se retrouver soit au marché soit livré à domicile, il y a beaucoup moins de chance que celui-ci soit abîmé, réduisant de ce fait le gaspillage alimentaire! 

3: Soutenir l’économie locale et les fermiers Suisses

Au tout début de la chaîne agroalimentaire, il y a les fermiers. Avec la mondialisation, les fermiers locaux ont de plus en plus de mal à survivre et être compétitifs. Les  grandes entreprises multinationales bénéficient d’économies d’échelles importantes pour réduire leurs coûts, ce qui leur permet d’offrir des produits frais à des prix très avantageux, et les fermiers locaux ne peuvent plus rivaliser.

En soutenant les fermiers locaux, nous soutenons aussi l’économie locale, et nous votons pour des méthodes d’agriculture plus durables, humaines, et saines.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × one =

No Comments Yet.