3 aliments contre les allergies au pollen

Posted on 3 min read

En pleine saison de floraison, les personnes sujettes au rhume des foins souffrent. Que vous soyez allergiques au pollen d’arbres ou de graminées, il existe des gestes simples pour limiter les effets du pollen.

Dans cet article, je vais également vous présenter trois aliments dont les effets contre l’allergie pollinique ont été prouvés scientifiquement.

Le traitement habituel contre le rhume des foins inclus généralement des antihistaminiques et des préparations à base de cortisone sous la forme de spray, pilules, comprimés etc.

En plus des ces traitements médicamenteux, certains gestes simples peuvent vous permettre d’améliorer significativement votre vie quotidienne:

  • Limiter les activités à l’extérieur par temps beau et venteux où les concentrations de pollen sont les plus fortes.
  • Profiter des jours de pluie pour bien aérer votre logement.
  • Ne pas se déshabiller dans sa chambre à coucher.
  • Se laver les cheveux avant d’aller se coucher.
  • Sécher le linge à l’intérieur.

Comme je vous le disais en introduction, certains aliments peuvent aussi vous aider à soulager les symptômes de l’allergie. Que ce soit en réduisant les zones enflammées ou en stimulant votre système immunitaire, l’alimentation agit sur votre organisme !

#1 L’incontournable vitamine C

Manger des aliments riches en vitamine C a démontré des effets positifs sur les allergies pollinique. Alors n’hésitez pas à profiter des fruits et des légumes de saison qui vont vous permettre de faire le plein de ce super nutriment.

Même si les agrumes sont souvent cités comme une des meilleures sources de vitamine C, je tiens à mentionner les poivrons (170 mg pour 100 g cuits), les fruits rouges comme le cassis (200 mg pour 100 g), et le kiwi (78 mg pour 100 g) qui en sont d’excellentes sources.

La tomate est également une source intéressante de vitamine C. De plus la tomate contient du lycopène, un puissant antioxydant aux propriétés anti-inflammatoires. Le lycopène étant mieux assimilé quand il est cuit avec un peu de matière grasse, vous pouvez cuire vos tomates avec un filet d’huile d’olive pour décupler tous ses bienfaits.

#2 La quercétine, un antihistaminique naturel

Les câpres et les oignons sont d’excellentes sources de quercétine, un antioxydant de la famille des flavonoïdes qui améliore l’assimilation de la vitamine C à laquelle il est généralement associé dans les compléments alimentaires.

Ce composé actif qu’est la quercétine agirait comme un antihistaminique naturel en réduisant les symptômes de l’allergie pollinique.

Préférez l’oignon rouge aux autres oignons et évitez de le cuire car la chaleur détruit la quercétine.

De plus, l’oignon est un aliment prébiotique qui va renforcer votre microbiote. N’hésitez donc pas à introduire l’oignon (cru de préférence) et le câpre dans votre alimentation. Ils feront des merveilles dans vos salades et dans vos sandwiches.

#3 Les acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 provenant des poissons gras permettraient de renforcer votre réponse aux allergies et même de réduire votre asthme. Des recherches complémentaires sont encore nécessaires mais le potentiel anti-inflammatoire des oméga-3 est déjà établi.

Aussi je ne serais pas surprise de voir ces recherches confirmées. En attendant, une consommation régulière en oméga-3 vous sera bénéfique pour de nombreuses autres raisons !

Conclusion

Je sais à quel point ces allergies peuvent être désagréables. Malheureusement l’alimentation ne remplacera pas complètement vos médicaments.

En revanche, certains aliments bien choisis pourraient vous permettre d’atténuer les symptômes du rhume des foins !

Cet article vous est proposé par Petit Criquet Healthy, votre nutritionniste diplômée à Lausanne. Retrouvez-moi sur son site www.petitcriquethealthy.com

Photo by Uwe Conrad on Unsplash

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 × 1 =

No Comments Yet.